Menu

You are here

Problèmes les plus fréquents

Les installations électriques doivent satisfaire à des règles de plus en plus strictes en matière de sécurité. Les contrôleurs relèvent souvent des problèmes à la fois dans les installations anciennes et les installations neuves. Nous avons dressé pour vous la liste des douze problèmes les plus fréquents. Passez-la en revue, contactez un électricien et faites en sorte que le contrôleur vous délivre un procès-verbal positif.

1. Schémas électriques manquants

Si vous ne pouvez pas présenter de schéma unifilaire ni de schéma de situation au contrôleur, il le mentionnera dans le rapport de contrôle et formulera un avis négatif sur votre installation électrique.

2. Votre armoire électrique ne correspond pas aux schémas

Dans votre armoire électrique, tous les circuits doivent porter un nom. Ces noms doivent apparaître sur les schémas électriques. En outre, l’organisation de votre tableau électrique doit correspondre aux schémas. En effet, si un fusible se déclenche, vous devez savoir de quel circuit il s’agit exactement.

3. Vous n’avez pas de disjoncteur différentiel principal

Si votre installation électrique ne comporte pas de disjoncteur différentiel, vous n’êtes pas protégé contre l’électrocution. Même si la mise à la terre est correcte, les pertes de courant éventuelles ne cessent pas. Résultat : une consommation d’énergie élevée et donc, une facture d’électricité salée.

4. Fusibles sans éléments de calibrage

Les éléments de calibrage sont de petits blocs en plastique qui accompagnent les fusibles. Leur couleur diffère selon l’épaisseur des fils électriques du circuit. Ils doivent être encliquetés sur le tableau électrique, dans les socles des fusibles. Une fois encliquetés, ils ne peuvent plus être détachés. Ils permettent de doter chaque circuit du fusible adéquat. En effet, un fusible surdimensionné ne protège pas vos fils électriques de la surcharge, le risque d’incendie augmente.

5. Mise à la terre inappropriée, absence de borne de mesure

Souvent, la mise à la terre des installations électriques anciennes ne suffit plus pour garantir la sécurité de notre mode de vie contemporain : nous utilisons plus d’appareils électriques et ces appareils électriques sont plus puissants. Si vous ne souhaitez pas courir le risque d’être électrocuté lors de chacune de vos actions, remplacez la mise à la terre par une version renforcée. Vous devez également munir la mise à la terre d’une borne de mesure. Cette dernière permet au contrôleur de mesurer la résistance de la mise à la terre.

6. Prises de courant sans terre

Installez de préférence des prises de courant dotées d’une broche de terre. À l’aide d’un fil de terre jaune/vert, raccordez cette broche à l’aide d’un fil de terre jaune/vert à la mise à la terre de votre installation électrique. Si vous ne le faites pas, votre disjoncteur différentiel ne sert à rien. En effet, les prises de courant sans terre mettent en péril la sécurité de toute votre installation électrique. Les courts-circuits au niveau des appareils électriques et des prises de courant peuvent provoquer une électrocution ou un incendie. Jouez la carte de la sécurité et utilisez des prises de courant munies d’une mise à la terre et d’une sécurité-enfants.

7. Fusibles réparés

Réparer un fusible à l’aide d’un fil de cuivre ? Mauvaise idée, car ce fusible ne se déclenchera pas en cas de court-circuit ou de surcharge, ce qui provoquera un incendie.

Remplacez toujours les fusibles usagés par des fusibles neufs, de préférence automatiques. Ils :

  • se déclenchent plus vite en cas de court-circuit ;
  • se réarment plus facilement ;
  • ne doivent pas être remplacés après un court-circuit ou une surcharge ;
  • isolent complètement le circuit électrique ;
  • indiquent clairement la présence d’un problème sur le circuit électrique ;
  • peuvent être reliés à des contacts auxiliaires qui activent une alarme ;
  • réduisent la perte d’énergie de votre installation électrique.

8. Câbles électriques mal isolés

L’isolation des fils électriques anciens laisse parfois à désirer. Les câbles sont aussi parfois abîmés sous l’action de facteurs externes. Si l’installation électrique est sûre, vous pouvez remarquer ce problème immédiatement, car le fusible ou le disjoncteur différentiel se déclenche. En l’absence de protection, des problèmes d’isolation sont à l’origine de pannes des appareils électriques. Protégez vos appareils et protégez-vous : rénovez votre installation électrique.

9. Interrupteur à tirette ou interrupteur à couteau dangereux

Les anciens tableaux électriques comportent encore souvent un interrupteur à tirette ou un interrupteur à couteau, sur une plaque en marbre. Vous devez les remplacer par une armoire électrique munie d’un commutateur principal ou d’un commutateur de charge. Vous éviterez ainsi tout risque d’électrocution en cas de contact direct. Prévoyez d’emblée une armoire électrique suffisamment grande ou plusieurs armoires. Vous aurez ainsi de la place pour ajouter des fonctions à votre installation électrique plus tard.

10. Câbles supplémentaires sans renfort de la protection

Dans les anciennes installations électriques, des câbles ont parfois été ajoutés plus tard. Souvent, l’habitant des lieux a utilisé un type de câble inapproprié, sans label ni marquage CE, ou des fils électriques trop fins. Une rénovation en profondeur du câblage s’impose donc. Si vous ajoutez des câbles vous-même à l’installation, n’oubliez pas d’adapter la protection dans votre armoire électrique. Vous pouvez aussi installer un fusible supplémentaire afin d’éviter toute surcharge.

11. Fils électriques inadaptés

Certains types de câbles électriques anciens ne sont pas suffisamment protégés ou ne possèdent pas de mise à la terre. En outre, leur isolation se fendille ou se désagrège aisément. Ces câbles doivent être remplacés sans attendre. Une rénovation en profondeur s’impose.

12. Trop de prises de courant

Un circuit électrique ne peut comporter plus de huit prises de courant simples ou multiples. Il y en a plus ? Dans ce cas, l’installation n’est pas conforme et le rapport du contrôle sera négatif.

Trouvez un électricien près de chez vous et bénéficiez d’une réduction lors du nouveau contrôle de votre installation électrique.